Toutes les lettres ouvertes de Hélène DELAFAURIE se trouvent en bas de la page

 

Nous vivons dans un monde toxique

 

       Les résultats du style de vie qui a émergé après la deuxième guerre mondiale sont maintenant visibles:
     - Les cancers, tous confondus, des adultes ont été multipliés par 2 ces 25 dernières années;
     - Les cancers ne sont plus dus à la vieillesse mais frappent les enfants de plus en plus jeunes et les unités de pédo-oncologie créées dans les hôpitaux sont saturées
     - Multiplication des maladies «émergentes» ou «de civilisation» dont on ne sait pas d’où elles viennent ni comment les soigner: scléroses en plaque, fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique, maladie de Parkinson et d’Alzheimer qui ne sont plus des maladies de personnes âges mais peuvent frapper à 30 ans, ...
     - Les allergies se multiplient, le diabète et les maladies cardio-vasculaires également;
Les enfants ont de plus en plus de mal à suivre un cursus éducatif sans difficultés - les dys*** abondent - quand ils ne sont pas autistes.

 

          Par contre on constate que les tribus des derniers «chasseurs-cueilleurs» n’ont ni surpoids, ni hypertension artérielle, ni diabètes, l’AVC y est inconnu, de même que l’ostéoporose et les maladies auto-immunes. Jusqu’à 45 ans ils meurent d’accidents et ensuite leurs vieillards décèdent entre 60 et 95 ans de vieillesse, sans arthrose, sans cancers, sans infarctus.


La preuve que c’est notre environnement, notre style de vie qui cause nos maladies.

 

          Mais nous ne pouvons pas vivre comme au paléolithique. Il faut donc apprendre à vivre dans notre société moderne sans en subir les conséquences dramatiques pour notre santé.

 

          Informer sur les produits toxiques qui nous entourent, dire où ils se cachent, comment les débusquer, dénoncer quelles sont les mauvaises habitudes de notre mode de vie et comment y remédier, donner des solutions, tel est le but de notre association.


          Vous y trouverez de nombreux articles ou dossiers d’information écrits le plus souvent par des médecins éminents qui tirent les sonnettes d’alarme, ainsi que les solutions que nous avons pu découvrir pour y remédier ou en limiter les risques.

 

         

Montez dans notre arche de santé et voyagez dans nos pages!

 

 

Je vous transmets ici une information qui me paraît importante pour vous, messieurs. Avant de vous faire charcuter, vérifiez bien si c'est vraiment utile.

 

Cancer de la prostate : le test PSA ne fonctionne pas
Jeanne Le Borgne  rédigé le 19 octobre 2017
    Il faut revoir nos tests usuels de dépistage du cancer de la prostate.

          Après la Haute Autorité de Santé en France et l’Assurance Maladie, c’est au tour de la Harvard Medical School d’alerter sur le manque d’efficacité du test sanguin de l’antigène prostatique spécifique (PSA), prescrit pour dépister le cancer de la prostate. Déconseillé en France depuis avril 2016, ce test ne marcherait pas. Nous vous alertions déjà sur ce thème en 2015, mais c’est maintenant plus que confirmé.

          Les chercheurs de la prestigieuse université ont analysé les résultats de 6 691 hommes ayant fait le test sanguin du PSA. Résultat : dans 82 % des cas, le test n’a pas permis de détecter le cancer, ce qui représente un taux d’échec de 8 sur 10. Et dans 2 % des cas, le test a décelé des « faux positifs », diagnostiquant un cancer à tort.

          Des propositions sont faites pour améliorer les performances de ce test. Par exemple, la Harvard Medical School propose d’abaisser le taux de concentration sanguine au-dessus duquel le test est positif à 2,6 ng / ml (au lieu de 4 ng / ml actuellement). Le problème est que cela risque d’augmenter le taux de « faux positifs ». Il serait donc préférable de rechercher un nouveau test plus fiable, à prescrire en parallèle du toucher rectal.

          Une étude sur 900 patients pratiquée à l’Humanitas Research Hospital de Milan en 2014 a montré que des chiens dressés spécifiquement pour reconnaître grâce à leur odorat des marqueurs de cancer dans les échantillons d’urine étaient capables de détecter correctement la présence d’une tumeur dans 98 % des cas. La présence de chiens dans les services d’urologie détrônera-t-elle à l’avenir le test PSA ou même l’incontournable toucher rectal ? À suivre…   

          Je trouve que ce serait plus sympa de se faire détecter les cancers par de gentils toutous. Le hôpitaux s'ouvernet de plus en plus u médecines alternatives, acupuncture, homéopathie... et même barreur de feu chez les grands brûlés, alors on peut espérer.

Mes deux livres sont disponibles sur Amazon.fr

SOIGNEZ-VOUS AVEC DES SONS Comment mettre l’oreille au service de votre santé

CANCER: Les thérapies dont votre oncologue ne vous parlera jamais

Livre 1: la thérapie nutritionnelle du Dr. Gerson»


Ajouté le 11/11/2017 par Hélène Delafaurie - Info

Un nouvel article de M. Combris vous explique combien les anti-inflammatoires peuvent être dangereux mais heureusement il existe des solutions naturelle qui font autant d'effet si ce n'est plus, et qui n'ont pas d'effets secondaires.


Ajouté le 11/08/2017 par GabrielCombris - Info

L'aromathérapie pratique pour les maux du quotidien.
A l'heure où de plus en plus de médicaments sont considérés comme plus nocifs qu'utiles dont les médicaments en vente libre, il est bon de prendre une voie alternative qui a fait ses preuves depuis des milliers d'années... à condition de savoir d'en servir naturellement. C'est le but de cette réunion d'information.

La réunion sera suivie de l'Assemblée Générale de l'association au cours de laquelle nous choisirons les thèmes des conférences pour la saison 2016 - 2017. L'AG sera suivi d'un pot de l'amitié.

Le 21 mai 2016, à 17:00, à l'Espace du Bocage, 50320 La Haye Pesnel


Ajouté le 21/05/2016 par Béatrice Delègue - Réunions Info Santé

Hyperactivité, Déficit d'Attention, Dyslexie sont en progression exponentielle. Nos enfants n'arrivent plus à suivre et les enseignants ne savent plus comment s'y prendre. Les parents critiquent l'enseignant et l'enseignement, les professeurs mettent en cause l'éducation laxiste des parents... mais les troubles scolaires ont des causes et il est possible d'y remédier... et de donner un avenir à ces enfants.

Réunion d'information animée par Béatrice Delègue le samedi 19 mars à 17:00, Espace du Bocage à la Haye Pesnel (50320)


Ajouté le 08/03/2016 par Béatrice Delègue

Nous sommes les plus gros consommateurs de médicaments et notre santé  n'est pas meilleure pour autant.

Regardez cette petite vidéo de quelques minutes. Ensuite passez à la prévention et aux médecines naturelles.


Ajouté le 08/02/2016 par Béatrice Delègue

Page précédente    1 2 3   Page suivante