incidence du cancer sur ces 30 dernières années

          En 30 ans, le nombre de cancers a été multiplié par deux, certain ont même explosé et ont été multipliés par 5. Il est urgent de passer à la prévention car malgré la recherche et les chimios, si la survie à 5 ans fait crier victoire, la survie à 6 ans est souvent bien moindre.

 

Petit survol de statistiques :

 

 Prostate : x 5 mais il faut savoir que ce chiffre inclu aussi les surdiagnostiques et des opérations qu’on aurait pu éviter. Avant de vous faire charcuter, messieurs, demandez d’autres avis (il s’agit parfois d’’une affection bénigne),  et essayez simplement de vous soigner avec des médicaments. N’oubliez pas que le principal effet secondaire de la chirurgie en question est l’impuissance.

 

Sein : + 56,3%, la plus grande partie de cette augmentation se trouvant chez les femmes de moins de 50 ans et non chez les personnes âgées. Mis en cause : le tabac - de plus en plus de femmes fument - la sédentarité, le surpoids, la pilule et les maternités tardives sans allaitement maternel.

 

Poumon ; su le cancer du poumon est stable chez les hommes, il explose chez les femmes. Cinq fois plus en 30 ans : les jeunes filles fument plus que les garçons de leur âge. Les demoiselles ont donc en vue cancer du sein et du poumon dans n’importe quel ordre.

 

Lèvres, bouche, pharynx : -60% chez les hommes mais +60% chez les femmes alors qu’autrefois il y en avait deux fois plus chez les hommes. En cause, une fois de plus l’émancipation féminine côté tabac et aussi alcools forts, et la pratique de plus en plus répandue du sexe oral.

 

Rein : +71% chez les femmes et +88% chez les hommes. Le tabac est toujours mis en cause, les pesticides que nous mangeons à la petite cuillère dans l’alimentation industrielle, et le surpoids du à cette même alimentation industrielle.

 

Mélanome : presque triplé chez les femmes et plus que quadruplé chez les hommes. Serait du au soleil à moins que ce ne soit du aux produits chimiques contenus dans les crèmes solaires dont on vous recommande de vous tartiner et qui s’avèrent cancérigènes. Une exposition très progressive au soleil et beaucoup de carottes serait peut être mieux.

 

Thyroïde : x 5 chez les hommes et tout petit peu moins chez le femmes. Là aussi il semblerait que le surdiagnostique joue beaucoup. L’exposition aux perturbateurs endocriniens dans tous les actes de notre vie - shampoing, gel douche, cosmétiques, alimentation industrielle - y est pour beaucoup. Il existe des remèdes naturels pour remettre en marche une thyroïde paresseuse avant de se la faire enlever, avoir des problèmes de déglutition, pour finir avec un trou et un tuyau dans l’estomac pour se nourrir.

 

Pancréas : x 3,5 chez les femmes, x par un peu plus de 2 chez les hommes. Seulement 5% de rescapés à 5 ans. Diabète et obésité sont les 2 causes retenues mais en fait on ne sait pas trop le pourquoi de cette explosion de cancers du pancréas. Les sodas peut-être?

 

Foie : multiplié par 3 chez les femmes et par 2,5 chez les hommes. Certes la consommation d’alcool y est pour quelque chose mais aussi certains médicaments chimiques peuvent à la longue provoquer des hépatites médicamenteuses, ainsi que trop de sucre dans l’alimentation ce qui provoque le « foie gras ».

 

Testicules : plus que doublé. Les perturbateurs endocriniens sont mis en cause.

 

Moralité : ne fumez plus, juste un verre de BON vin aux repas, et cuisinez vous même avec des produits bio, ça permet déjà de diminuer les risques. Prenez des produits naturels pour vous laver, histoire de minimiser les risques de PE.

 

A ce propos, j’ai été très étonnée de constater que dans le gel douche Sanex, qui se targue d’être bon et sain, le 2ème ingrédient après l’eau était du Sodium Lauryl ou Laureth Sulfate.
« Le sulfate laureth de sodium est un autre ingrédient « ethyoxylaté ». Tout comme les PEG, il peut contenir des quantités mesurables de 1,4-dioxane.(1) Or, le Centre International de la Recherche sur le Cancer classe le 1,4-dioxane comme potentiellement cancérigène pour les humains et il est également persistant, en d'autres termes, il ne se dégrade pas facilement et peut rester dans l'environnement longtemps après avoir été évacué dans les canalisations de la douche. … Santé Canada et Environnement Canada ont conclu que cette substance pouvait être tenue pour "toxique" en vertu de la loi, considérant que les niveaux d'exposition estimés ne pouvaient constituer un danger pour la santé humaine. » www.davidsuzuki.org
Comme produit sain, on peut trouver mieux. Le savon d’Alep par exemple. Comme on trouve du SLS dans tout ce qui mousse, on y est continuellement exposés.